Les 10 erreurs à ne pas commettre lors d’une demande en mariage

Vous vous êtes décidé à franchir le pas. Félicitations. Vous êtes confiant et avez déjà planifié le déroulement de votre demande. Aussi, avez-vous pris le risque de ne pas faire appel aux services de Say Yes. Pas de problème. Comme nous sommes beau joueur, nous avons même décidé de vous donner quelques tuyaux :

 

1. Tu ne feras pas ta demande sans une bague

Sérieusement ? Vous pensiez pouvoir vous en tirer à si bon compte ? Venir les mains vides pour faire sa demande n’est pas envisageable. Ce jour est unique, gravé dans vos vies. Offrez-lui quelque chose pour l’éternité, qu’elle sera fière de montrer à sa famille et à vos enfants. Après, si l’argent est un problème ou si vous souhaitez sortir des conventions, pourquoi ne pas faire un médaillon avec votre photo ou offrir quelque chose de symbolique ? A vous de voir, mais n’oubliez pas ce conseil :  c’est un must.

2. Tu ne lui montreras pas la bague en vitrine pour voir sa réaction

Là, nous sommes sur du vécu. Après lui avoir montré un magnifique spécimen de saphir à plusieurs carats entourés de brillants (qui s’est avéré après coup être l’exacte réplique de la bague offerte par William à Kate ; en moins gros, certes), j’ai entendu la plus mauvaise réplique jamais prononcée de sa bouche : « Je n’aime pas du tout. C’est vraiment une bague de grand-mère ». Une fois ma fierté ravalée, les choses se sont accélérées : « Ça tombe mal chérie. C’est justement la bague que je t’ai achetée pour te demander en mariage ». Bref, c’était gênant, mais c’était mon moment unique. Donc merci de ne pas m’imiter.

3. Tu ne cacheras pas ta bague dans un verre de champagne ou dans tout autre comestible

Un grand classique du cinéma américain. Si vous cherchez sur Internet d’autres listes comme celle-ci, vous verrez que cette erreur revient à chaque fois. C’est qu’il y a une raison. Et même plusieurs. Imaginez : vous êtes au restaurant et vous avez arrangé votre combine pour que la bague soit servie dans un millésime champenois du meilleur cru. Le serveur pourrait servir la mauvaise table. Pire, votre partenaire pourrait s’étouffer, se faire mal à une dent ou avaler la bague. Un voyage aux urgences ne fait sûrement pas partie de vos plans. Et il y a un doute raisonnable sur le fait que vous souhaitiez tester en situation réelle vos connaissances de la méthode de Heimlich.

4. Tu ne te donneras pas du courage avec un petit remontant

Vous êtes stressé ? C’est normal. La tentation est grande de prendre un verre pour se détendre et pour faire venir les mots plus facilement. Mais, ne prenez pas un verre, ni deux, ni trois. Si vous avez le coude léger, le résultat sera catastrophique : l’œil luisant, l’élocution suspecte, le mouvement brusque… Pire, vous pourriez même oublier avoir fait votre demande. Vous êtes plus raisonnable ? C’est tout à votre honneur. Mais, ce moment doit être parfait et je ne suis pas convaincu que votre respiration empreinte de bourbon lui laisse un souvenir impérissable.

5. Tu éteindras ton téléphone

Imaginez votre réunion la plus importante de l’année avec tous les pontes de la boîte. Votre téléphone sonne. C’est gênant. Maintenant, imaginez-vous en train de déclarer votre flamme à votre future moitié et, à ce moment, votre mère passe un coup de fil pour savoir si tout s’est bien passé et si elle peut vous parler de la liste des futurs invités. S’il vous plaît, ayez le réflexe d’éteindre votre téléphone et vous éviterez des discussions pesantes au sujet de la deuxième femme de votre vie.

6. Tu ne feras pas ta demande pendant les vacances

Les vacances existent pour une bonne raison : se reposer. Voici le topo. Vous profitez de congés bien mérités. Il fait beau, le sable est chaud. Vous sentez de bonnes vibrations dans l’air et vous décidez de tenter votre chance. Deux scénarios : 1) Elle accepte. Banco, félicitations. Maintenant, vous allez passer le reste de vos vacances à planifier votre mariage et une engueulade n’est pas à exclure au moment d’évoquer la liste des invités.  2) Elle refuse. Désolé, ça arrive même aux meilleurs. Ah au fait, vos vacances sont ruinées (et potentiellement votre couple, mais vous vous en doutez).

7. Tu n’en parleras pas à ton entourage

Être une babelutte n’est pas un trait de caractère enviable. Alors prenez sur vous jusqu’à ce qu’il soit temps de poser la grande question. SI votre bien-aimée découvre que tout son entourage est au courant de vos intentions, cela pourrait hypothéquer vos chances de réussite. Madame sera déçue, à juste titre, et pourrait soit vous forcer à reporter votre demande, soit interrompre votre relation qui pourtant partait sur des bases solides.

8. Tu ne prendras pas de risque avec la météo

Si vous planifiez une escapade en plein air, assurez-vous de préparer un plan B. Il est impossible de contrôler le temps et vous ne serez jamais à l’abri des pluies torrentielles ou d’une tempête de neige. Une balade romantique en bateau peut rapidement tourner au désastre. Adressez-vous à des professionnels, ils sauront comment gérer et éviter ce type de situation. Ah, au fait, nous c’est Say Yes.

9. Tu ne risqueras pas la vie de quelqu’un d’autre en faisant ta demande

Si vous avez déjà regardé Urgences ou Grey’s Anatomy, vous savez qu’il y a toujours une scène où un médecin déclare son amour pour une infirmière au beau milieu d’une opération d’urgence complexe. Abstenez-vous d’un comportement aussi peu professionnel. Si vous êtes chirurgien en cardiologie, faire votre demande pendant un triple pontage est relativement malvenue. Il y a une petite mais sérieuse probabilité que vous fassiez tomber la bague dans la veine cave supérieure du patient, ce qui peut entraver la circulation sanguine vers le cœur et augmenter la pression dans les veines du visage et des bras. Cela provoque des œdèmes et des phlébites. Personne ne trouve les phlébites romantiques.

10. Tu t’entraîneras un peu avant de faire ta demande

Ayez une vague idée du discours que vous allez tenir à l’heureuse élue. L’improvisation, ça ne s’improvise pas. Un long silence ou des balbutiements pourraient nuire à l’efficacité de votre message. Gardez quand même un peu de naturel. Autre point à ne pas sous-estimer : la dimension physique. Une flexion du genou, ce n’est pas anodin. Vérifiez préalablement l’état de vos articulations. On ne sait jamais.

Partagez l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email